WLE Targeting Agricultural Innovations (TAI) in the Northern part of the Volta Basin

Au sein du projet TAI, le CIRAD vise à développer une démarche participative pour tester la validité sociale de modélisations bio-économiques des services écosystémiques réalisés par d’autres chercheurs.

Date de début de projet :

01/03/2015

Date de fin du projet :

27/02/2017

Objectifs

Ce projet vise à identifier les conditions dans lesquelles les petits réservoirs et des interventions agricoles sélectionnées autour de ceux-ci peuvent durablement accroître la productivité agricole et la résilience aux chocs subis par les agriculteurs du bassin de la Volta. Il met l'accent sur l'appréhension des  services écosystémiques liés à l'eau et son utilisation dans ce bassin  et sur les moyens de subsistance des populations rurales et confronte plusieurs approches scientifiques.

Localisation

Ghana : Bolgatanga (Upper East Region), Districts de Bawku Municipal, Zebilla et Binduri, (Volta Blanche).

Description

Cinq composantes :

  • WP1: Caractérisation des systèmes socio-écologiques,
  • WP2: Analyse de scénarios prospectifs,
  • WP3: Mécanismes de partage des bénéfices à l’échelle du paysage,
  • WP4: Renforcement des capacités institutionnelles,
  • WP5: Analyse des processus de décision.

Au Ghana, fort de son expérience dans la région d’étude (projet CPWF V4, 2001-2013), le CIRAD joue un rôle actif dans la mise en œoeuvre du WP4 en relation avec les autres WP du projet. Le WP4 met en oeœuvre une démarche de modélisation d’accompagnement (ComMod) axée sur des concertations multi-acteurs (acteurs à différents niveaux de décision). Plusieurs enjeux ont été identifiés au cours du CPWF V4 et servent à initialiser et réviser la démarche  :

  • (i) les effets des cultures de berges et du brulis sur l’environnement et sur l’'ensablement des barrages,
  • qui  (ii) limitent ainsi la disponibilité en eau en période sèche et
  • (iii) augmentent les impacts des inondations en saison pluvieuse).

Sur cette base, la démarche participative vise à faire expliciter la pluralité des valeurs (sociales, économiques, culturelles, etc) que les acteurs du territoire (communautés, districts) associent à leur milieu. L'’objectif est de mettre en discussion cette pluralité entre les acteurs et entre les scientifiques pour montrer la diversité des relations entre ces acteurs et leur environnement et pour la rapprocher des services écosystémique identifiées par les autres composantes du projet. Ce faisant, le WP4 devrait permettre de  mieux caractériser la complexité de ces valeurs sociales pour en favoriser la prise en  compte lors de l’'élaboration de nouvelles interventions agricoles.

Partenaires

  • Bioversity International (porteur du projet),
  • IWMI
  • SNV World
  • University of Minnesota
  • Washington State University
  • King’s College of London
  • World Agroforestry Centre
  • University for Development Studies (Tamale)
  • Stockholm Resilience Centre
  • CIAT

Equipe

CIRAD Green : Martine Antona, William’s Daré, Frédérique Jankowski.

Financement

Programme du CRP 5 Water Land and Ecosystems du CGIAR, Innovative Fund.

Cookies de suivi acceptés