STRADIV : System approach for the TRAnsition to bio-DIVersified agroecosystems

Le projet STRADIV ambitionne de créer un référentiel multidisciplinaire du rôle de la biodiversité végétale dans les agrosystèmes pour supporter leur transition vers des systèmes écologiquement intensifs et définir des règles génériques.

Date de début de projet :

15/10/2015

Date de fin du projet :

30/09/2018

Objectifs

Définir les conditions nécessaires à la transition écologique des agro-écosystèmes en fonction de leur biodiversification et de leur compatibilité à une dynamique de l'innovation multi-échelle construite par et avec les acteurs locaux.

Localisation

  • 3 sites principaux: Amérique Centrale, Guadeloupe et Martinique, Madagascar,
  • 3 sites complémentaires : zone centrale du Cameroun, Amazonie Brésilienne, zone occidentale du Burkina Faso.

Description

Dans le cadre de petites exploitations tropicales, l’identification de ces conditions nécessite :

  •  (i) de développer et d’intégrer les connaissances scientifiques sur les processus liés à la diversité des plantes et de sa gestion et
  • (ii) de mettre en œuvre une plateforme d’échanges pour permettre aux agriculteurs et autres parties prenantes locales de renforcer la biodiversification de leurs agroécosystèmes.

Le projet STRADIV fournira des réponses aux principaux verrous scientifiques qui empêchent une transition écologique réussie des agroécosystèmes. Ces questions, à l'interface des disciplines et des échelles, sont liées aussi bien à la gestion de la diversité végétale, l'intégration des processus biophysiques et écologiques dans les systèmes qui optimisent les services écosystémiques, comme la formalisation d'un dialogue multi-échelle et multi-acteurs au sein de plateformes fonctionnelles permettant l'amélioration de la négociation avec et entre les agriculteurs.

Partenaires

Le projet est coordonné par Eric Scopel (UPR AÏDA) et Philippe Tixier (UPR GECO).

  • Membres du Labex Agro : AÏDA et GECO, AMAP, ARTDEV, BIOAGRESSEURS, CBGP, CEFE, ECO&SOL, GREEN, HORTSYST, INNOVATION, PSH, SELMET, SYSTEM, TETIS.
  • Autres partenaires français : UMR Agroécologie Dijon INRA.
  • Partenaires internationaux : ICRAF (Cameroun, Amérique Centrale), AfricaRice (Madagascar), CIAT (Amérique Centrale), CATIE (Amérique Centrale), CIRDES (Burkina Faso), WUR.

Equipe

L’UPR Green interviendra dans le projet au travers d’une thèse intitulée « Rôles du concept de services environnementaux rendus à l’agriculture pour une concertation multiniveau sur la transition agroécologique en Amazonie Brésilienne».  Projet de thèse STRADIV

L’encadrement de la thèse sera assuré par Emilie Coudel et Christophe Le Page. Le comité de thèse mobilise des experts autour du thème des services environnementaux et de l’agroécologie et permettra d’assurer les liens avec le projet Stradiv :

- Cécile Barnaud (géographe, UMR Dynafor, INRA),
- Céline Dutilly-Diane (économiste, UMR Selmet, Cirad),
- Joice Ferreira (écologue, Embrapa Amazonie Oriental),
- Frédérique Jankowski (socio-anthropologue, UR Green, Cirad),
- Krishna Naudin (agronome, UR AÏDA, Cirad, responsable terrain Amazonie projet STRADIV),
- Lívia Navegantes (agronome, UFPA),
- Marie-Gabrielle Piketty (économiste, UR Green, Cirad),
- Bernard Triomphe (agronome système, UMR Innovation, Cirad, co-responsable WP1 STRADIV).

Financement

Agropolis Fondation.

Cookies de suivi acceptés