Soutenance HDR Christophe Le Page

Bonjour,

J’ai le plaisir de vous convier à la soutenance de mon HDR intitulée « Simulation multi-agent interactive : engager des populations locales dans la modélisation des socio-écosystèmes pour stimuler l’apprentissage social » qui aura lieu à Paris le jeudi 16 mars 2017 à 14h00 à l’amphi Astier sur le campus de Jussieu (cf plan ci-joint), devant le jury composé de :

- M. Alexis Drogoul, directeur de recherche IRD, rapporteur
- M. Jacques Ferber, professeur université Montpellier, rapporteur
- M. Paul Leadley, professeur université Paris Sud, rapporteur
- M. Jean-Pierre Briot, directeur de recherche CNRS, examinateur
- Mme Françoise Gourmelon, directeur de recherche CNRS, examinatrice
- Mme Amal El Fallah-Seghrouchni, professeur université Paris 6, présidente
- M. François Bousquet, directeur de recherche CIRAD, invité

Résumé des travaux  :

Les travaux que j’ai menés sont engagés : ils ont pour but de renforcer les capacités des acteurs les moins favorisés des socio-écosystèmes à prendre part à des ateliers de concertation multi-acteurs. Ils reposent sur le postulat qu’une concertation effective demande un partage équilibré des différents points de vue des protagonistes. Pour partager des points de vue, il faut que chacun puisse exprimer le sien de manière intelligible pour les autres. En employant une démarche inductive fondée sur des expériences de co-conception dirigée par la simulation interactive de modèles multi-agent de type « empirique stylisé » réalisées avec des acteurs locaux dans des contextes et des domaines d’application très variés (France, Bhoutan, Thaïlande, Cameroun, Zimbabwe), j’ai progressivement dessiné les contours d’une mise en œuvre de la modélisation d’accompagnement qui repose sur les principes méthodologiques suivants :

    i. constituer un groupe composé de 2-3 chercheurs pour élaborer une ébauche d’un modèle de simulation multi-agent proposant une représentation du système-cible stylisée, volontairement simpliste, et manipulable en mode interactif (les actions des agents sont décidées par les participants),

     ii. convier un petit groupe d’acteurs locaux à un premier atelier pour « tester » cette version d’amorçage du processus et identifier tous les aspects nécessitant à leurs yeux d’être repris ou intégrés dans le modèle pour que celui-ci constitue une représentation du système-cible permettant de mettre en discussion une problématique formulée collectivement,

    iii. engager le groupe de co-designers ainsi constitué dans une série d’ateliers de co-construction basés sur le test de la version à chaque fois actualisée du simulateur,

    iv.  utiliser la version finalisée du simulateur au cours d’ateliers co-animés par un groupe réduit de co-designers auxquels sont conviés d’autres types d’acteurs pour « tester » (selon les principes énoncés au point ii) cette version.

Je fais l’hypothèse que cette approche, en stimulant l’apprentissage social, favorise l’émergence de formes d’interactions coopératives entre les participants et ouvre ainsi la voie à l’action collective.

*******************************************

Une présentation des travaux est également programmée dans le cadre des séminaires de l’UPR Green au CIRAD Montpellier (campus de Baillarguet) le vendredi 24 mars 2017 à 14 h. La salle vous sera communiquée ultérieurement.

Publiée : 07/03/2017

Cookies de suivi acceptés